Réinitialiser

THEMATIQUES COSMETIQUES 2024

C'est parti pour une nouvelle année riche en projets

LIRE l'article

LA BARRIERE CUTANEE

La porte de sécurité de votre peau

 

Qu’est-ce que c’est que la barrière cutanée ?

 

L'épiderme et son microbiote constituent la première ligne de défense contre les agressions extérieures : c'est la fonction barrière. On peut aussi l'appeler barrière cutanée.

 

La fonction barrière protège contre les micro-organismes pathogènes, le stress oxydatif et les rayons UV. L'altération de la barrière augmente la perte insensible en eau, affaiblit les défenses immunitaires de la peau et affecte le processus de desquamation qui, à terme, affine l'épiderme. En conséquence, la peau souffre de rougeurs, d'imperfections et de sécheresse.

 

Les principales cellules de l'épiderme concernées lorsqu'on parle de barrière cutanée sont : 

- Les kératinocytes : ce sont les cellules les plus présentes dans l'épiderme. C'est grâce à elles que la peau est résistante et imperméable. Les kératinocytes se renouvellent en permanence. En vieillissant, ils se «déplacent en surface» de l'épiderme pour former la couche cornée.

- Les mélanocytes : ces cellules synthétisent la mélanine, qui protège des rayons du soleil, réduisant ainsi les dommages causés par l'exposition aux UV.

 

Pourquoi la barrière cutanée est importante ?

 

Si l’on devait l’imager, la fonction barrière est l’équivalent d’une porte de sécurité avant un concert par exemple. C’est le portique entre l’extérieur et l’intérieur de la peau, comme le portique entre les spectateurs, leur environnement et la salle de concert, les artistes, …

 

Lorsqu’elle remplit correctement son rôle, la barrière cutanée, maintient l’hydratation de la peau, mais laisse sortir la sueur pour tempérer le corps s’il fait trop chaud. Elle empêche la pollution de pénétrer dans la peau, mais laisse rentrer les bons nutriments que nous pouvons lui apporter via les produits cosmétiques par exemple, comme les vitamines et les électrolytes.

 

Mais si la barrière cutanée est endommagée, elle ne peut pas aussi bien réaliser sa tâche de porte de sécurité et devient une grande porte ouverte, qui laisse tout entrer et sortir. C’est ainsi que l’on peut voir apparaitre des rougeurs, ressentir des démangeaisons, percevoir un grain de peau irréguliers, … 

 

Comment améliorer la qualité de sa fonction barrière ?

 

Pour protéger la barrière cutanée il y a une stratégie en 3 étapes à suivre : restructurer, régénérer et défendre. Si l’on reprend notre métaphore de porte de sécurité, une fois abimée, pour protéger correctement la peau, il faut tout d’abord remettre en place la porte. C’est la première étape, la restructuration. Il faut consolider cette porte pour qu’il n’y ai pas plus de dégâts.

 

Une fois cette étape passée, il faut réparer les dégâts reçus autour de la porte, pour pouvoir repartir sur une base saine. Il faut donc régénérer la peau. 

 

Enfin, pour ne pas avoir à tout recommencer depuis le début à chaque fois, il faut défendre la fonction barrière. C’est-à-dire, mettre en place plus de gardien, mieux les entrainer à défendre, rajouter des contrôles de sécurité et donc protéger la peau. 

 

1- Restructurer la fonction barrière en : 

- Renforçant la cohésion épidermique 

- Stimulant la synthèse d’acide hyaluronique épidermique 

- Diminuant la perte insensible en eau 

 

2- Régénérer la fonction barrière en : 

- Restructurant l’épiderme en profondeur 

- Améliorant la différenciation des kératinocytes 

- Reboostant les systèmes de résilience de la peau 

- Réduisant l’inflammation 

- Diminuant la sénescence 

 

3- Défendre la fonction barrière en : 

- Rééquilibrant le microbiote en lui offrant une variété de nutriments 

- Protégeant la peau contre le photo-vieillissement, les UVs et la lumière bleues 

- Renforçant l’immunité innée

 

Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter et nous vous enverrons une présentation complète sur la fonction barrière.

Toutes les actus